892448.jpg

7 blessures que seul un vrai cheval comprendrait – Le Blog Des Ecuries

Si vous ne portez pas au moins deux de ces blessures liées au cheval à un moment donné, vous n’essayez tout simplement pas assez, explique Sara Walker.

1. Pied meurtri / ongle manquant. OK, vous savez donc que vous auriez vraiment dû vous changer en chaussures appropriées avant de rentrer, mais vous ne l’avez pas fait. Il s’avère qu’il était très désireux d’accéder à ce seau de nourriture. Note à moi-même: portez toujours des chaussures adaptées, quoi qu’il arrive.

2. Ongle cassé / manquant. Avoir des chevaux et des ongles décents s’exclut mutuellement. Il est temps de choisir ce que vous voulez.

3. Une éruption cutanée rouge et douloureuse (le résultat de l’empilement de balles de foin tout en portant un short), qui fait que les gens vous regardent de côté et s’éloignent lorsque vous êtes dans le bus.

4. Cloques sur les deux annulaires. Il faisait donc chaud. Vous pensiez donc rouler sans vos gants. Vous n’avez jamais réalisé à quel point les rênes «supergrip» sont abrasives, surtout avec un peu de sueur de cheval jeté dans une bonne mesure. Qu’à cela ne tienne, vous êtes assez confiant que cela cessera bientôt de piquer et que vous pourrez probablement même remettre vos bagues en marche à un moment donné.

5. Yeux rouges et larmoyants. Vous passez votre main sur cette patte arrière, vous levez le pied pour le ramasser… et bam. La queue frémit. Les gens qui n’ont pas de chevaux ne comprendront jamais à quel point se faire frapper au visage avec une grosse touffe de crin de cheval fait mal. Vous finissez par risquer un rapide coup d’œil dans le miroir et êtes assez surpris que vos sourcils soient toujours attachés.

L’article continue ci-dessous…


Vous pourriez aussi être intéressé par:

Les marques de sangles et les pattes blanches sont le moindre des soucis des coureurs pendant les mois d’été. Faites l’un des

Si vous souhaitez vous tenir au courant des dernières nouveautés du monde équestre sans quitter la maison, prenez un abonnement H&H


6. Éruptions cutanées avec démangeaisons (le résultat de petits morceaux de cheveux pénétrant dans vos vêtements lorsque vous les coupez). Même si vous dansez frénétiquement dans la cour (marchez, marchez, secouez les jambes de pantalon, bras gauche vers le haut, bras droit levé, shimmy), ces petits blighters ne bougent pas pour rien de moins qu’une douche.

7. Intérieur des cuisses douloureux. Eh bien, nous n’avons guère besoin d’expliquer celui-ci, n’est-ce pas? Que vous ayez un nouvel instructeur qui vous fasse rouler sans étriers, vous vous êtes perdu et avez transformé votre balade de deux heures en quatre heures ou lorsque vous faites un virage en coup droit, votre cheval est aussi léger et maniable qu’un Sherman réservoir, parfois il n’y a tout simplement pas assez de bains chauds, de paracétamol et d’arnica pour faire le tour.

Le magazine Le Blog Des Ecuries, sorti tous les jeudis, regorge de toutes les dernières nouvelles et rapports, ainsi que des interviews, des spéciaux, de la nostalgie, des vétérinaires et des conseils de formation. Découvrez comment vous pouvez profiter du magazine livré à votre porte chaque semaine, ainsi que des options de mise à niveau pour accéder à notre service en ligne H&H Plus qui vous apporte des nouvelles de dernière minute ainsi que d’autres avantages.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share this post

Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest
Share on print
Share on email

Sur le même sujet

A lire aussi