Ian-Stark.jpg

Ian Stark gagne à Burgham à cheval lié à Stanwick Ghost: « On se sent comme au bon vieux temps »

Ian Stark a remporté le novice ouvert à Burgham mercredi dernier (19 août) sur un cheval qui est lié à son tour olympique d’Atlanta Stanwick Ghost.

La duchesse de Devonshire, qui possédait Stanwick Ghost, a acheté une propre sœur de Stanwick Ghost «il y a longtemps», un pur-sang appelé Stanwick Monument, qui a participé à l’événement avec la fille d’Ian, Stephanie, et point à point. Sa fille, Silver Monument (par Silver Patriarch), est la mère de la chevauchée actuelle d’Ian, Chatsworth Diamond. L’enfant de huit ans est de Billy Congo, le père choisi par Ian lorsque la duchesse l’a élevé.

Ian s’est cassé et a produit Chatsworth Diamond, le concurrençant au BE100 en 2018, avant que le cheval ne passe la saison 2019 et le début de cette année avec Tom McEwen.

« Il n’est de retour avec moi que depuis un mois et je travaille donc juste pour le remettre sur ma longueur d’onde », a déclaré Ian H&H.

«Il essaie dur et est un bon moteur. Nous avons fait le novice ouvert à Warwick Hall le samedi précédent et avons obtenu un dressage de 23 et un saut d’obstacles sans faute, mais je ne suis pas allé assez vite, alors j’ai terminé deuxième.

La paire a encore mieux marqué au dressage à Burgham avec un 20,5.

«J’ai reçu divers commentaires d’amis qui me traitaient de reine du dressage», a dit Ian en riant. «La duchesse a dit que le test de Warwick Hall était charmant et j’ai dit que c’était un peu bancal et vert, puis Stephanie a dit que le test de Burgham était encore meilleur. J’ai dit qu’il y avait beaucoup plus à venir et que nous pouvions faire mieux que ça – mais quand nous avons vu le score, Stéphanie m’a dit de me taire!

«Il s’est senti un peu tendu, alors je l’ai fait sauter à Warwick et à Burgham dans un hackamore qui l’a aidé à s’ouvrir et il faisait vraiment du bruit dans les barrières de Burgham. Je n’avais pas d’autre choix que d’essayer de prendre le temps, alors je me suis lancé et lui ai laissé passer un bon moment, mais je ne portais pas de montre.

« Quand j’ai regardé les résultats, la plupart des autres classements étaient de neuf à onze secondes à l’intérieur du temps et j’étais à une seconde à l’intérieur, donc au moins je n’ai pas perdu le contact avec la vitesse! »

L’article continue ci-dessous…


Vous pourriez aussi être intéressé par:

Découvrez ce que Ian Stark avait à dire dans le dernier podcast Le Blog Des Ecuries

La légende du concours complet Ian Stark revient sur sa carrière et parle de sa réputation d’être un peu une fête

Si vous souhaitez vous tenir au courant des dernières nouveautés du monde équestre sans quitter la maison, prenez un abonnement H&H


Ian visera maintenant le cheval à son premier intermédiaire à Richmond la semaine prochaine et dit qu’il n’a aucune intention d’abandonner le concours complet de si tôt. Le joueur de 66 ans affronte également un autre novice appelé Bowler Bill, un ancien cheval de course de 15,3 heures, et garde Harelaw Wizard, qui appartient à son gendre Charles Robson, en cours d’exécution avant de revenir à Ben Hobday au printemps prochain. pour une autre fissure au badminton.

«Je n’arrête pas de penser à abandonner, mais j’aime avoir de jeunes chevaux autour et potter avec eux», dit-il. «Je n’arrête pas de dire que tu es mort depuis longtemps, et tant que je suis en forme et en bonne santé et que j’aime rouler, je vais continuer à m’amuser un peu.

«J’ai dit à la duchesse que je prendrais Chatsworth Diamond avancé s’il était assez bon. Elle a dit qu’elle ne me laisserait pas et j’ai dit qu’elle ne le saurait pas, j’entrerais et partirais! C’est comme au bon vieux temps où la duchesse avait beaucoup de chevaux avec moi, nous revivons un peu le passé. « 

Ian a monté pour la dernière fois au plus haut niveau en 2007, mais a déclaré: «Si Chatsworth Diamond ou Bill proposait les marchandises, je n’exclurais pas de refaire un cinq étoiles. Si je suis en forme et que je ne laisse pas tomber le cheval, je vais peut-être essayer, mais si je me sens lent et que je dépasse, nous pourrions laisser un autre cavalier faire le tour. « 

Cheval et chien Le magazine, sorti tous les jeudis, regorge de toutes les dernières nouvelles et reportages, ainsi que d’interviews, de promotions, de nostalgie, de vétérinaire et de conseils de formation. Apprenez-en davantage sur la livraison du magazine à votre porte chaque semaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share this post

Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest
Share on print
Share on email

Sur le même sujet

A lire aussi