Je-Taime-hr.jpg

« Je cherche toutes les matières premières »: Billy Twomey choisit ses chevaux de sa vie – Le Blog Des Ecuries

Le showjumper irlandais Billy Twomey a remporté les plus hautes distinctions du sport, de la finale du Top 10 Rolex à un triplé de victoires en grands prix au CSI4 * Liverpool. Mais aucun de ces succès n’est venu sans une chaîne de chevaux phénoménale et dans un récent webinaire pour British Breeding en association avec Stallion AI Services, Billy a choisi quelques-uns de ses plus grands talents.

Quand il s’agit de trouver de futurs talents, il dit: «Je cherche toutes les matières premières – elles doivent avoir un bon tempérament et être prudentes – elles doivent avoir presque peur des clôtures, elles doivent être aussi prudentes de nos jours – et évidemment, s’ils ont la possibilité de surmonter les grands sauts, c’est important aussi. Mais beaucoup de chevaux peuvent développer cela avec la bonne formation et la bonne production – tant qu’ils sont des combattants pour vous sur le ring. « 

1. Anastasia: la jument qui a réussi

Une jument alezane d’Argentinus avec laquelle Billy a remporté de bonnes classes dont le CSI3 * à St Tropez en 2007 et le Spanish Sunshine Tour en 2006.

«J’ai travaillé pour Michael Whitaker pendant quatre ans, puis j’ai rencontré mes propriétaires de longue date Sue et Eddie Davies et j’ai finalement déménagé avec eux au Cheshire», explique Billy. «Là, j’ai réussi à obtenir de très bons chevaux dans Conquest et Anastasia. Anastasia a été le premier achat de Davies pour moi et elle a fini par réussir. »

2. Tinka’s Serenade: la jument qui a gagné et gagné

Maintenant âgée de 23 ans et produisant une progéniture formidable, cette fille châtaigne de Boy x African Drum de Tinka a emmené Billy à deux championnats, à des victoires en grands prix et au succès dans les équipes de la Coupe des Nations.

«Sur le dos de ces deux chevaux, Sue et Eddie ont acheté Luidam puis la sérénade de Tinka», explique Billy. «Elle m’a emmenée aux Jeux olympiques de Londres puis au WEG dans le Kentucky où elle a terminé 10e. Mais honnêtement, elle a pris du temps pour commencer – je pense qu’il a fallu environ un an pour que je trouve la clé pour elle, pour ainsi dire. Mais quand je l’ai eue, elle a gagné et gagné et gagné. Elle a eu un énorme succès, remportant des grands prix partout dans le monde et a été constante dans de nombreux championnats. »

3. Luidam: la machine ronde transparente

L’étalon Guidam, décédé il y a trois ans à l’âge de 24 ans, a remporté le grand prix CSI5 * à La Baule et faisait partie de l’équipe gagnante de la Coupe des Nations irlandaise à Aix-la-Chapelle en 2010.

«Luidam était mon premier cheval spécial, spécial que les Davies avaient acheté pour moi», explique Billy. «C’était un cheval sur lequel on pouvait compter – c’était une machine ronde et claire. Encore une fois, il a eu beaucoup de succès, il a remporté le Grand Prix de La Baule, il a remporté la Coupe des Nations à Aix-la-Chapelle, Saint-Gall et Dublin. Il avait aussi un super tempérament. Il a laissé un héritage dans son jeune stock et il tamponne vraiment son stock – cela rebondit et rebondit quand il atterrit.

« Mais ce n’était pas tout à fait simple – le lendemain de son arrivée à la ferme de Davies, j’ai dit au marié Robbie Jennings de construire un parcours dans l’arène de sable, mais il n’avait pas mesuré correctement la distance du double, donc Je suis entré dans ce double à une foulée et au lieu de 7,5 m, il faisait environ 5 m, alors il l’a rebondi et a fini par devenir confus et a eu un peu un accident et m’a conduit la tête la première dans le sable. Je me souviens que Robbie est venu en courant vers moi et m’a demandé si j’allais bien et j’ai dit: « Ne me dérange pas, prends juste le cheval, vite! » J’étais beaucoup plus préoccupé par le cheval! « 

4. Je T’Aime Flamenco: l’étalon au talent époustouflant

L’étalon de race belge, âgé de 20 ans, a connu une carrière exceptionnelle avec Billy, remportant sept grands prix et participant aux Championnats d’Europe. Il est maintenant avec Stallion AI Services dans le Cheshire et Tullis Matson se souvient que Billy lui avait dit il y a sept ou huit ans: «C’est un étalon pour l’avenir.»

«Il était super talentueux», explique Billy. «Je l’ai acheté quand il avait cinq ans et je me souviens du jour où je l’ai essayé, c’était juste hallucinant de voir à quel point il était talentueux ce jour-là. Il a gagné beaucoup – le Grand Prix de Belfast, le Grand Prix du Horse of the Year Show – il a gagné partout. Il était vraiment prolifique pour moi. Le cheval que je monte maintenant, Kimba Flamenco, est de Je T’Aime et est une vraie star. Il a remporté son premier grand prix à l’âge de huit ans, donc assez tôt. Il était très mature, il n’était pas un cheval effrayant ou un cheval difficile. « 

Suite ci-dessous…

Comme ça? Vous pourriez également aimer lire ces derniers:

5. Chat Botte ED: un bel étalon méga-talentueux

Ce magnifique étalon marron de 11 ans (Casall x Darco) est venu du cavalier néerlandais Jonny Pals en 2018 et a de bonnes victoires cinq étoiles à son actif avec Billy. Il est connu comme Eddie à la maison.

«C’est un bel étalon, tout comme son jeune animal en fait – parlez de matériel d’estampage, j’ai vu 10 ou 15 de ses poulains et yearlings et ils lui ressemblent vraiment et ils ont tous ce petit bout de blanc partout comme lui», dit Gamelle. «C’est un cheval de grand talent, un peu difficile à monter mais je pense qu’il vient à ma rencontre et j’espère qu’il pourra aller de plus en plus fort à notre retour en compétition. Mais il a déjà de très bons résultats – il a terminé deuxième du Grand Prix cinq étoiles d’Ascona, il a gagné à Dinard et a obtenu un bon résultat à Gijon en Coupe des Nations. Il y arrive avec moi, nous essayons juste de construire une relation avec lui. Cela dépend de la façon dont Covid se déroule, mais je vais le mettre au courant et découvrir où seront les émissions. « 

> Merci à British Breeding et à Stallion AI pour le webinaire.

Nous continuons de publier le magazine Le Blog Des Ecuries chaque semaine pendant la pandémie de coronavirus, ainsi que de tenir Le Blog Des Ecuries à jour avec toutes les dernières nouvelles, fonctionnalités et plus encore. Cliquez ici pour info sur les abonnements aux magazines (six numéros pour 6 £) et l’accès à notre contenu premium H&H Plus en ligne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share this post

Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest
Share on print
Share on email

Sur le même sujet

A lire aussi