GettyImages-482383070-1.jpg

Le sport équestre pour montrer la voie en pilote pour le retour des spectateurs – Le Blog Des Ecuries

L’espoir est vivant pour les foules de revenir au sport équestre alors que Goodwood pilote un essai pour permettre un nombre limité et des regards pointés vers de nouvelles options.

Le Qatar Goodwood Festival (du 28 juillet au 1er août) a été désigné comme l’un des premiers événements depuis le verrouillage à permettre aux spectateurs dans le cadre d’un essai du Département de la culture numérique, des médias et des sports (DCMS).

Le grand public, avec la priorité donnée aux membres annuels de Goodwood et à leurs invités, sera autorisé à entrer le dernier jour du festival (1er août), avec une foule maximum de 5 000 participants et plus.

Le directeur général de l’Hippodrome Association, David Armstrong, qui est également président du groupe de l’industrie accueillant des foules de l’organisation, a déclaré qu’il se félicitait que la course soit choisie comme l’un des événements pilotes et «reconnaît la grande responsabilité qui nous incombe».

«Les protocoles de sécurité impliqués seront rigoureux et l’équipe de l’hippodrome de Goodwood est dans un endroit fantastique pour les mettre en œuvre», a déclaré M. Armstrong.

«Le sport s’est réuni pour offrir un soutien afin de garantir que l’événement pilote nous fournisse des apprentissages suffisants que d’autres pourraient suivre à temps. Ces apprentissages nous permettront de rédiger des protocoles à l’échelle de l’industrie pour le retour à plus grande échelle des foules dès que nous le pourrons.

«Les foules apportent une atmosphère merveilleuse à une course et de nombreuses entreprises associées aux hippodromes en dépendent. J’espère sincèrement que toutes les personnes impliquées apprécieront leur journée – notre objectif est maintenant de soutenir l’équipe de Goodwood dans ce qui est une journée marquante pour le sport.

La journée sera un pilote pour mettre en œuvre de nouveaux protocoles de sécurité développés par le DCMS, la Sports Ground Safety Authority et l’industrie des courses, qui travailleront avec les autorités locales «pour s’assurer que l’événement comporte un risque minimal pour les participants et la communauté locale».

Tous les participants doivent accepter de suivre le code de conduite, qui sera défini à l’avance et couvre le comportement, la distance sociale et l’hygiène.

Une déclaration de l’hippodrome de West Sussex a ajouté: «Le sport reconnaît le soutien continu des propriétaires de chevaux de course tout au long de cette période extrêmement difficile et, dans le cadre du projet pilote, de nouvelles initiatives qui peuvent augmenter le nombre de propriétaires sur le parcours et augmenter le niveau d’hospitalité offert être testé.

Adam Waterworth, directeur général du sport au Goodwood Estate, a déclaré que les sites étaient «ravis» que le festival ait été choisi comme événement test.

«Cela marque une journée importante pour l’industrie du sport après quelques mois difficiles», a-t-il déclaré.

«Nos membres annuels ont continué à nous soutenir tout au long, ce pour quoi nous sommes extrêmement reconnaissants. C’est donc fantastique de leur offrir l’opportunité d’assister à nouveau à des courses dans les descentes.

«L’équipe de Goodwood veillera à ce que l’hippodrome adhère aux directives gouvernementales en matière de distance sociale et d’hygiène. Nous espérons que ce sera la prochaine étape pour assurer une foule pour les futurs événements sportifs.

Le point à point espère que les matches pourront se dérouler avec les spectateurs pour la saison 2020/21, mais a mis en place des plans d’urgence si nécessaire.

Le conseil d’administration de l’Autorité Point-à-Point (PPA) a donné le feu vert pour un début de saison précoce après le soutien des propriétaires et des entraîneurs, les premiers rendez-vous étant prévus le week-end du 24 au 25 octobre. Ce seront le Devon oriental à Bishops Court et le Ledbury à Maisemore.

Alors qu’il y a des espoirs pour que les foules soient autorisées à entrer, le PPA a suggéré l’idée de courir «derrière des portes de voiture fermées» comme une option si nécessaire.

L’article continue ci-dessous…


Vous pourriez aussi être intéressé par:

Si vous souhaitez vous tenir au courant des dernières nouveautés du monde équestre sans quitter la maison, prenez un abonnement H&H

Des commentaires d’événements en direct disponibles directement via vos écouteurs via Internet sont en préparation dans un proche avenir


Des protocoles ont été rédigés pour que les appareils fonctionnent à quatre niveaux, le niveau un pointant comme normal au niveau quatre étant à huis clos.

«Chaque niveau fournit des restrictions de bon sens, auxquelles je pense que tout le monde peut se conformer assez facilement tout en rassurant ceux qui ont des raisons d’être plus préoccupés», a déclaré Peter Wright, directeur général de PPA.

«L’avantage d’un tel système est qu’il permet une flexibilité tout au long de la saison et à travers le pays, permettant aux luminaires de planifier relativement facilement. Cependant, en fin de compte, il reviendra à la responsabilité individuelle et au bon sens de s’assurer qu’ils prennent les précautions nécessaires, comme nous le découvrons déjà dans la vie de tous les jours.

«Bien sûr, nous ne voulons pas courir à huis clos, et nous espérons certainement ne pas être obligés de le faire. Cependant, nous sommes très conscients que les propriétaires et les entraîneurs ont besoin d’une sorte de garantie que les courses se dérouleront, et les montages doivent également avoir une sorte de garantie que ce serait financièrement viable.

«Dans un tel cas, nous viserions à maintenir un programme réduit à travers le pays en fournissant des fonds supplémentaires pour les rencontres qui se déroulent. Je dois ajouter que pointer derrière des portes closes n’empêcherait pas nécessairement les propriétaires, et en fait, il serait peut-être possible que certains membres du grand public assistent à «derrière des portes de voiture closes» en tant qu’agrément social pour ceux qui, autrement, doivent faire un dépistage. « 

Nous continuons de publier le magazine Le Blog Des Ecuries chaque semaine pendant la pandémie de coronavirus, ainsi que de tenir Le Blog Des Ecuries au courant de toutes les dernières nouvelles, fonctionnalités et plus encore. Cliquez ici pour info sur les abonnements à des magazines (six numéros pour 6 £) et l’accès à notre contenu premium H&H Plus en ligne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share this post

Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest
Share on print
Share on email

Sur le même sujet

A lire aussi