PHOTO-2020-05-27-12-32-572.jpg

Rencontrez le commissaire-priseur équin voyageant à travers l’Europe dans un camping-car pour inspecter les jeunes chevaux de course – Le Blog Des Ecuries

À cette époque de l’année, le commissaire-priseur équin John O’Kelly parcourt généralement l’Europe pour inspecter de jeunes chevaux de Tattersalls avant les ventes Book One, Two et Three en octobre.

Cependant, en raison de la pandémie de coronavirus qui a balayé le monde, John s’est retrouvé à troquer ses hôtels habituels contre un camping-car, dans le but de poursuivre son travail pour la maison de vente aux enchères de chevaux de course à Newmarket.

Cette semaine, John est arrivé en Irlande pour la dernière étape de son voyage et doit se mettre en quarantaine pendant 14 jours avant de pouvoir commencer à visiter les chantiers. Il s’attend à ce qu’il reste en Irlande pendant plusieurs semaines avant de retourner en Belgique, où il vit.

Rencontrez le commissaire-priseur équin voyageant à travers l'Europe dans un camping-car pour inspecter les jeunes chevaux de course - Le Blog Des Ecuries 2020

John O’Kelly

« Mon rôle m’a toujours vu visiter des endroits de grande envergure à travers l’Europe à cette période de l’année, mais avec Covid-19 arrêtant beaucoup de choses, ma femme m’a suggéré de louer un camping-car et de me conduire », a expliqué l’Irlandais.

L’aventure de John a commencé le 18 mai et de Normandie en France, il a conduit au Luxembourg puis à Munich, à Berlin, à Hambourg puis à Cologne. En cinq jours, John a estimé qu’il avait parcouru environ 4 000 km.

«Avant de visiter chaque cour, j’appelle à l’avance pour vérifier qu’ils ont un endroit où je peux garer mon camping-car pendant la nuit et un point de raccordement près de l’électricité et de l’eau», a déclaré John.

Rencontrez le commissaire-priseur équin voyageant à travers l'Europe dans un camping-car pour inspecter les jeunes chevaux de course - Le Blog Des Ecuries 2020

John O’Kelly

«Lors de l’inspection des chevaux, je porte toujours un masque facial et je respecte les règles de distanciation sociale. Les jeunes chevaux ont tous été nominés pour les soldes d’automne. C’est mon travail de les inspecter, de parler au vendeur de la position de leur cheval dans le catalogue de vente et de noter les chevaux pour chaque livre de vente », a-t-il ajouté.

«Il est important de s’assurer que les chevaux répondent à tous les critères et de s’assurer que cela vaudra la peine que les vendeurs voyagent pour les ventes. Dans une année habituelle, je verrai environ 1 000 chevaux de fin avril à juin. Nous espérons vraiment que d’ici l’automne, les gens pourront voyager avec les chevaux pour les ventes. »

Rencontrez le commissaire-priseur équin voyageant à travers l'Europe dans un camping-car pour inspecter les jeunes chevaux de course - Le Blog Des Ecuries 2020

John O’Kelly

John a décrit son voyage à travers l’Europe comme une «grande expérience».

«Ça a été une aventure et je n’avais jamais conduit de camping-car auparavant. Il y a eu beaucoup d’intérêt pour mes voyages et je suis heureux que cela ait fait sourire certaines personnes », a-t-il déclaré.


Comme ça? Vous pourriez également aimer lire ces derniers:


«Entrer dans les pays s’est bien passé, je n’ai été arrêté qu’une seule fois en France, mais j’ai tous les documents pertinents à portée de main et une lettre de Tattersalls expliquant que je voyage pour le travail, ce qui ne peut pas se faire par téléphone.

«Le fait saillant a été de sortir et de rencontrer à nouveau des gens – qui partagent tous le même intérêt pour le stock de sang. Cependant, je n’ai pas apprécié les embouteillages en Allemagne (photo ci-dessus). C’est toujours une belle période de l’année et j’en profite à fond. Il y aura de la lumière au bout du tunnel; nous devons tous réussir cela ensemble. »

Nous continuons de publier Le Blog Des Ecuries chaque semaine pendant la pandémie de coronavirus, ainsi que de Le Blog Des Ecuries à jour avec toutes les dernières nouvelles, fonctionnalités et plus encore. Cliquez ici pour info sur les abonnements aux magazines (six numéros pour 6 £) et l’accès à notre contenu premium H&H Plus en ligne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share this post

Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest
Share on print
Share on email

Sur le même sujet

A lire aussi