Nir2-533x400.png

Une cavalière «sauvée par des chevaux» toute sa vie explore l’obsession équine mondiale – Le Blog Des Ecuries

Un cavalier et journaliste qui savait dès l’âge de deux ans que les chevaux pouvaient et allaient la sauver a trouvé la force d’eux pour surmonter les agressions violentes et sexuelles.

Sarah Maslin Nir est tombée du premier cheval sur lequel elle s’est assise, et elle a dit que l’expérience avait donné le ton du reste de sa vie.

«J’ai été montée sur un cheval à la fente, à l’âge de deux ans, et j’ai insisté sur le fait que je savais galoper», a-t-elle dit H&H.

«Je me suis immédiatement effondré sur le côté, le cheval a tourné en rond et je n’ai pas bougé – et le cheval a sauté par-dessus moi. Cela m’a fait penser que les chevaux me sauveraient toujours, et c’est ma relation avec eux depuis.

«Si tout le monde crie et qu’un cheval saute par-dessus vous, vous pourriez emporter le message selon lequel ils sont dangereux et vous en tombez, mais pour moi, c’était un endroit sûr et que les chevaux veillaient sur moi. De diverses manières, ils l’ont vraiment fait.

Sarah est née et a grandi à New York, pas dans une famille de chevaux, mais elle a toujours eu des chevaux dans sa vie.

«En 2010, un envahisseur de domicile est entré par ma fenêtre et m’a poignardé alors que j’étais au lit», a-t-elle déclaré. «Après cela, j’ai souffert d’hyper-vigilance et d’ESPT.

«J’ai réalisé plus tard que je deviendrais une proie; J’ai entendu chaque bruit et chaque bruissement; chaque unité de climatisation était une scie circulaire. C’est ainsi que sont les chevaux; ils sont des proies et communiquer avec eux en silence était mon pont vers le monde que je connaissais.

«Avec le recul, quand j’ai exploré comment j’avais réussi à calmer le monde, c’était en grande partie grâce à passer du temps avec ces animaux, qui survivent malgré le monde hostile dans lequel ils vivent.»

Sarah raconte ses propres expériences dans un livre, maintenant disponible au Royaume-Uni, intitulé Horse Crazy: L’histoire d’une femme et d’un monde amoureux d’un animal.

En parcourant le monde avec son travail, de la Californie ravagée par les incendies aux zones contrôlées par les terroristes en Afrique de l’Ouest, elle trouverait, après des heures, les chevaux et leurs histoires.

«C’est un rapport sur l’obsession du monde pour les chevaux à travers la mienne», a-t-elle déclaré. «Il utilise ma vie avec les chevaux comme le fil qui la maintient ensemble, et voyage à travers l’obsession dans tous les coins du monde.»

Le livre raconte la survie du père de Sarah à l’Holocauste et son enfance solitaire à Manhattan. Il couvre également les cow-boys noirs – un cow-boy sur quatre était noir, mais «ils ont été totalement effacés du récit parce que les gens qui l’ont écrit étaient blancs».

Continue ci-dessous…


Clare Reeves a levé près de 15000 £ pour une association caritative en relevant le défi Wobbleberry tout en subissant une chimiothérapie et une chirurgie

Si vous souhaitez vous tenir au courant des dernières nouveautés du monde équestre sans quitter la maison, prenez un abonnement H&H


«J’espère que grâce à mes explorations des fous des chevaux du monde entier, les gens comprendront que l’identité est ce que vous en faites et que les chevaux appartiennent à nous tous», a-t-elle déclaré.

Une expérience non incluse dans le livre est l’agression sexuelle grave subie par Sarah à l’âge de 18 ans.

Elle ne l’a signalé que récemment, en partie parce que cela s’était passé dans la ville où elle gardait ses chevaux et qu’elle ne voulait pas que cela affecte son sanctuaire.

«Mais j’ai réalisé que les chevaux s’en moquent, et c’est tout ce qui comptait», dit-elle. «Ils m’accepteraient qui que je sois. J’avais peur de détruire cette partie de moi, mais ce n’est pas perdable, à cause de qui je suis. « 

Le magazine Le Blog Des Ecuries, sorti tous les jeudis, regorge de toutes les dernières nouvelles et rapports, ainsi que d’interviews, de promotions, de nostalgie, de vétérinaire et de conseils de formation. Découvrez comment vous pouvez profiter du magazine livré à votre porte chaque semaine, ainsi que des options de mise à niveau pour accéder à notre service en ligne H&H Plus qui vous apporte des nouvelles de dernière minute ainsi que d’autres avantages.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share this post

Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest
Share on print
Share on email

Sur le même sujet

A lire aussi